Manger en conscience

J’ai découvert cela il y a presque 4 ans (déjà ? ) lors de ma rencontre “en vrai” avec l’une de mes amies du web. Elle m’expliquait qu’elle préférait manger dans le silence pour manger en conscience. J’ai, bien sûr, demandé des détails, car je n’avais jamais entendu parler de cela (il faut dire que dans la spiritualité et le développement personnel, je n’y connais pas grand chose, et à l’époque encore moins Clignement d'œil ).

Manger en conscience ne se fait facilement qu’avec des plats contenant un nombre d’ingrédients limité, au dessus de 4, ce n’est pas facile. Il s’agit, en fait, de visualiser l’aliment à l’endroit où il s’est développé (le lieu, le vent, le soleil, l’énergie de sa terre natale), puis le paysan qui s’en est occupé et l’a récolté, puis tout le reste de la chaine jusqu’à ce qu’il arrive dans ma cuisine.

Toutes ces énergies et vibrations qui sont intervenues ont forcément impacté ce que je mets dans ma bouche. C’est là que j’ai réalisé combien certains produits que j’achetais n’étaient pas top vibratoirement : la machine qui récolte les haricots, qui sont mis en bocaux par une autre machine, la boulangère en colère qui m’a vendu le pain, le paysan qui se plaint du peu de reconnaissance vis à vis de son travail, etc. Ça m’a fait réfléchir … et changer de mode de comportement.

Il y a 2 ans, je suis allée un peu plus loin. Il m’arrivait de plus en plus souvent (c’est très variable, bien sûr, dans le temps) de ressentir un état d’Amour et de gratitude envers l’Univers. Certains moments j’avais l’impression que là où je posais mon regard, je disais mon amour, que je disais “je t’aime” à tout ce que je touchais , une sorte d’état de Grâce.

Quand je préparais ma salade, je lui disais combien elle était belle, j’étais amoureuse d’une feuille de laitue, d’une rondelle de tomate !!!

Il y a peu, j’ai réalisé qu’en cumulant les 2 “techniques”, je pouvais “créer” pour moi une nourriture haute en vibration pour nourrir mon corps physique (et par là même, mes corps subtils).
Il suffit que je me mette dans cet état de Grâce, et chacun de mes gestes rayonne d’amour. Si je peine un peu à l’intérieur, je me mets dans mon pilier de Lumière, connectée au Cristal central d’Urantia-Gaia et au Cristal central du Soleil Hélios-Vesta ; en faisant cela, j’alimente mon soleil intérieur en Amour-Lumière et je le rayonne dans chacune de mes cellules. Donc, mon état intérieur s’élève, je deviens Amour et je vibre l’Amour dans chacune de mes cellules, dans mon regard et dans mes gestes.

Donc en préparant ma salade de toutes les couleurs, j’aime chaque ingrédient, je le remercie d’être né là où il est né, de s’être imprégné des énergies de sa terre natale et de les apporter à mon corps, et je fais ainsi toute la chaine en voyant la Joie, la Gratitude et l’Amour partout. Il est vrai que je m’efforce aussi de choisir mes légumes chez le maraicher bio qui irradie la joie de ce qu’il fait, et que j’évite le plus possible les plats tout préparés (surtout non bio).

Une fois la salade faite, je continue à la manger en conscience et je sens mes cellules pétiller de joie.

J’ai même essayé d’y ajouter l’emploi de ma baguette cristal pour créer un vortex de vibration Amour-Lumière sur mon assiette. Et une voix en moi (“mon dragon”, je l’ai reconnu) a ajouté que c’était vraiment pour rassurer mon mental que j’avais employé cet instrument, car étant canal des énergies de l’univers par mon ancrage dans le pilier de Lumière (comme un canal de guérison), je n’avais pas besoin de me servir d’outils.

C’est tout simple. Il suffit d’y penser …

Bon appétit … et à tout bientôt !

7 réflexions au sujet de « Manger en conscience »

  1. Si mes souvenirs sont exacts, Jacqueline Bousquet disait dans l »idée, lorsque l’on mange, on casse les formes et on se nourrit de l’information qui se trouve dans l’aliment
    Max

  2. Super Brigitte, je vais m’y mettre aussi ! je m’étais déjà mise à dynamiser l’eau suite à l’article de Laurent, et c’est vrai que ce que tu dis là me parle comme si c’était une évidence : mettre la conscience partout, mais vraiment partout, d’ailleurs, je ne fais plus rien sans demander la permission : je demande à mes plantes si je peux les bouturer, où elles veulent être placées, si elles sont bien… je demande à ma maison aussi de quoi elle a besoin, j’ai pris ce réflexe de me dire que tout ce qui m’entoure est vivant, conscient, et que je ne vis pas seule dans ce « décor »… C’est grisant ! Ceci dit, j’oublie encore des trucs tellement il faut tout repenser à l’inverse de ce que l’on faisait avant !!!
    merci de ton partage ! bizz !

    1. Coucou Cathy,

      je n’en suis pas encore là en permanence d’avoir la conscience que tout ce qui m’entoure est Conscience, mais ça vient …
      Et faire l’inverse de ce que nous avons l’habitude de faire (en tant que préhumain), c’est ce que j’entends Laurent répéter depuis que je le connais 😉

      Bizzz

  3. A la lecture de ce message Guillaume a compris pourquoi je nous préparais avec tant d’amour notre salade quotidienne ……. Merci Ouella.
    Bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.