Dômes de Lumière

On a beaucoup parlé, ces derniers temps, de dômes protecteurs pour les EDLN et les humains qui y seraient attirés par l’écoute de leur petite voix. Mon expérience m’a fait constater que ces dômes de Lumière peuvent être et sont nombreux.

En fait, ils sont là où existe un “lampadaire” qui l’alimente. Je me souviens avoir lu, il y a quelques années, une canalisation de Monique Mathieu ainsi qu’un extrait du premier livre de Barbara Marciniak qui parlaient d’une chose identique que j’ai mise en pratique.

Se placer en son centre, se relier au  cristal central de Urantia-Gaia ainsi qu’au cristal central d’Hélios-Vesta, c’est à dire se mettre dans son pilier de Lumière (le puits du puisatier dont Laurent Dureau parlait), et rayonner la Lumière ainsi reçue (blanche ou dorée selon vos préférences) depuis son coeur/thymus/plexus (le moteur de l’humain) vers l’extérieur. Remplir sa bulle énergétique, remplir la pièce où l’on se trouve, remplir sa maison, puis son quartier, sa ville, etc.

En faisant cela chaque jour (voire plusieurs fois par jour, cela ne dure pas très longtemps), une sorte de bulle de lumière se crée, et c’est ainsi que les dômes se matérialisent (du moins c’est comme cela que ça s’est passé pour moi dans chaque endroit où j’ai vécu).

Si, en plus, c’est un endroit en campagne, éloigné de la pollution préhumaine (de toutes natures), forcément le lieu s’éclaircit, s’élève en vibration, voire est de plus en plus habité par les EDLN.

Et voilà comment se crée un havre de paix, un dôme de Lumière.

Et si, en plus, plusieurs lampadaires sont au même endroit (ou pas loin), ou vivent dans des lieux spécifiques isolés, les dômes peuvent être plus intenses et plus grands …

Chaque Lampadaire peut utiliser sa puissance créatrice dans la matière au service du changement dimensionnel d’Urantia-Gaia-Eléa, notre petite voix est là pour nous inspirer et nos Guides sont là aussi.

Alors, yapuka …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.