Quand t’es dans le désert …

Ca ne vous rappelle rien ? Une vieille chanson de Jean-Patrick Capdevielle ! (voici le lien pour les nostalgiques de ma génération Clignement d'œil). Oui, je viens de passer près de 40 jours dans le désert communicatif de notre dimension actuelle, c’est-à-dire sans internet. Oh, ce n’était pas vraiment un jeûne sec, car j’étais abreuvée au goutte à goutte par quelques emails reçus de manière sporadique, mais quand même !

Certains font délibérément ce choix de vie. Moi, la Vie me l’a imposé. Après quelques jours de rouspétance vis-à-vis de l’Univers (ben quoi, est-ce que c’est des manières de faire ??? d’agir aussi brutalement avec les gens ? non, mais quand même !!!), il m’a bien fallu accepter le fait et changer mes manières de vivre. ça tombait bien, je venais de changer de lieu de vie, alors autant tout changer !

Seulement, au fond de moi, j’espérais quand même, chaque jour, devant les voyants de la box désespérément rouges … Au bout de 3 semaines (les 21 jours), j’ai eu un espoir. Mes guides m’avaient expliqué que je ne devais pas aller sur certains sites qui plombaient littéralement ma fréquence et je les avais assuré que je n’irais pas.

Peine perdue ! Après une heure à récupérer mes emails en attente, j’ai repris machinalement mes habitudes de surf, cliquant sur “mes” sites habituels sans vraiment y penser. Alors que je faisais des copiés-collés de texte pour les imprimer et les lire tranquillement plus tard, la box s’est remise au rouge ! Tout planté ! Même Word où j’enregistrais ces textes ne répondait plus !

Là, j’ai eu la preuve de l’intervention des “invisibles”. J’avais foiré le test … et je suis restée plus de 2 semaines supplémentaires sans internet. Maintenant, j’ai compris ! J’ai donc fait le tri parmi les marque-pages de Firefox et j’en ai supprimé un certain nombre, voire un nombre certain. J’ai également fait le ménage parmi mes flux RSS. Ouf ! C’est bô le vide … (et cela évite la tentation.)

Alors, me direz-vous, pourquoi ce blog est-il autant alimenté par mes partages ? Tout simplement parce que c’est ce qui m’est demandé !

En effet, quand j’allais chercher l’info ailleurs, c’était principalement pour vérifier que ce que je vivais était comme les autres, voire même pour vivre ce que vivent les autres en copiant ce qu’ils font. Je m’étais totalement coupé de ma guidance propre, et quand j’ai commencé à nouveau à la percevoir, j’allais chercher validation auprès des autres. Et sur le web, des autres, il y en a plein !

Il y avait souvent une partie de moi qui occultait les expériences que je vivais et qui souhaitait que j’expérimente la même chose que les autres. C’est en quoi ce “sevrage” m’a fait du bien.

Pendant ces 40 jours où tout était coupé même le téléphone, je n’étais guère au courant de ce qui se passait à l’extérieur, donc j’ai pu vivre pleinement les expériences et les compréhensions qui m’étaient apportées. J’ai compris la manière dont fonctionne l’équipe qui m’accompagne et me guide pour me faire intégrer certaines choses.

Ainsi, il a été placé sur mon chemin certains livres qui m’ont reconnectée à différentes incarnations. “On” m’a fait faire une infusion astrologique et SDH pour me faire comprendre (non pas mentalement mais aussi physiquement, au fin fond de mes cellules) quelles étaient les valises que j’avais à lâcher. C’est comme si j’avais acquis une acuité plus fine sur mes comportements et ceux des autres, bien sûr.

Maintenant que j’ai encore gagné en force intérieure, il m’est demandé de l’exprimer. Pour l’instant, je ne sais pas vraiment faire autrement que de prendre le clavier et de partager sur ce blog. Peu importe le nombre de lecteurs ou de commentaires, l’important est ce que j’ai sorti de moi et offert Qui Je Suis à l’Univers.

Puisque l’impulsion m’a été donnée de reprendre ma guitare, je vais peut-être oser chanter en m’accompagnant ?

Avec l’aide des EDLN (et de Maitre Jardinier), j’ai déjà créé le jardin. Oserais-je l’agrémenter d’autres créations colorées ? (les loisirs créatifs sont légions maintenant, et ce qui devait être utilitaire dans mon enfance peut exister simplement pour le régal des  yeux et offrir son amour à l’univers).

A suivre …

2 réflexions au sujet de « Quand t’es dans le désert … »

  1. content d’être tombé sur ton blog ,certes pas par hasard!!!! mais je ne savais pas que tu avait un blog avec des articles…

    je me retrouve dans tous ce que tu décris dans cet article(sauf la coupure de 40 jours), en effet, récemment je me pose des questions sur mes habitudes a aller surfé sur certain site qui me plombe je me sent comme harponnez alors que je sais que c’est pas bon pour moi…le pire c’est que je me dit (n’y va pas) mais 6 heures après je me retrouve sur les sites en questions sans même m’en rendre compte parce que j’ai oublié (le n’y va pas)…mais bon trop tard… mais j’y arriverais ….

    c’est pour ça!! ton article me donne des réponses , en plus, moi aussi je ressent l’impulsion de reprendre m’a guitare ça doit être le solstice qui donne cette impulsion !!!!

    Mickaël

    1. Salutations Mickaël,

      ce qui m’a aidée c’est que j’ai fait un énorme tri/débarras dans mes favoris/marque-pages, et comme j’ai tendance à oublier plein de choses …
      Et puis, utiliser les moteurs de recherche demande trop d’énergie, donc l’abandon de certains sites se fait tout seul 😉
      J’ai remplacé le surf sur internet par le jardinage et les causeries avec les Esprits Cristallins, je trouve cela beaucoup plus vivifiant.
      D’ailleurs, j’y vais …
      A plus tard. Bizzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.